Les à-côtés de la Rencontre directe du Président Aziz avec le peuple

  • Le Grand Débat Présidentiel a débuté à 23 heures 16. Ce soir-là, le
  • président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz, comme chaque nuit du
  • Ramadan, a exécuté, après la prière d’El Isha, les prières du Tarawih se
  • conformant à la sounnah du prophète Mohammed Paix et Salut sur Lui.
  • *******
  • Le modérateur et présentateur de l’émission était Mokhtar Ould Abdallahi,
  • chef de département à Radio-Mauritanie et secrétaire exécutif chargé de la
  • communication à l’UPR (parti au pouvoir). Les autres journalistes
  • intervieweurs sont : Camara Seydi Moussa, directeur du journal « la Nouvelle
  • Expression » et administrateur du site d’information : www.sahelinfo.com;
  • Camara Seydi Moussa est membre du bureau exécutif de HATEM (Opposition) et
  • grand sympathisant de l’IRA ; Hademine Ould Hady, correspondant de l’Agence
  • France Presse (AFP) en Mauritanie ; Chenouf Maloukif, responsable du site
  • info arabophone « Tawary », Zeïnabou Mint Erebih, directrice du bureau d’Al
  • Jazeera à Nouakchott et proche du parti d’Ahmed Ould Daddah (opposition) ;
  • Mohamed Ali Ould Abadi du journal « Al Moustaqbal » et Is’Hak Ould Mokhtar,
  • correspondant de Médi 1 Sat en Mauritanie et proche d’El Khalil Ould
  • Ennahwi, alter-ego de l’ancien président Sidi Ould Cheikh Abdallahi. C’est,
  • pour la petite histoire, ce journaliste qui a été derrière la lecture à 5H37
  • le 06 août 2008 du décret de Sidioca limogeant les généraux.
  • ********
  • Même si les organisateurs ont interdits aux centaines de citoyens invités au
  • talk-show présidentiel d’applaudir, Ould Abdel Aziz a eu droit à plusieurs
  • standing –ovations. Ses réponses aux questions des journalistes Chenouf
  • Maloukif et Is’Hak Ould Mokhtar relatives au « ras-le-bol généralisé tant
  • dans les rangs de la majorité que de l’opposition », à la polémique autour
  • de l’accord avec une société chinoise de pêche et à sa déclaration de
  • patrimoine devant la Commission de transparence financière dans la vie
  • publique et « son éventuelle disponibilité à en rétrocéder une partie au
  • trésor public surtout la part acquise sous des régimes précédents taxés de
  • mauvaise gestion et de gabegie », les réponses du Président brillaient par
  • l’exactitude et la transparence du propos. Le Président Aziz s’est défendu
  • lui-même d’avoir des biens mal acquis et demandé aux présents de mettre à nu
  • tout ce qu’ils savent des activités illégales de son entourage. Durant ces
  • 30 ans de service à l’Armée Nationale, le président Aziz a affirmé n’avoir
  • jamais géré l’argent public que durant les six mois passés à la tête de
  • l’Etat-major particulier de l’ancien président Sidi Ould Cheikh Abdallahi.
  • Il avait trouvé un budget de 1,2 milliard, avec un dépassement de 200
  • millions. Il avait alors baissé le budget à 900 millions et quand il avait
  • quitté ce poste le 6 août 2008, il avait laissé 650 millions dans les
  • comptes, lesquels, ont servi à l’acquisition de scanners pour les hôpitaux
  • de Kiffa et Nouakchott. Son prédécesseur au niveau de l’Etat-major
  • particulier du Président a « dépensé tout le budget précédent de1,2
  • milliards et effectué un dépassement de plus de 200 millions d’UM », a
  • précisé le président Aziz. Très applaudi, le président Aziz a assuré le
  • peuple mauritanien que rien ne l’arrêtera dans cette lutte contre la gabegie
  • qui n’est pas « slogan de campagne ou de propos démagogiques mais un
  • programme et une conviction ».
  • **********
  • Le grand public présent au Grand Débat du Président a apprécié
  • l’intervention du salafiste gracié Abdallahi Ould Sidiya. « En graciant des
  • terroristes qui ont déclaré leur repentir, le président Aziz a pris une
  • position honorable » a dit une grande figure de la société civile
  • mauritanienne, en marge du talk-show présidentiel.
  • **************
  • L’étudiant Mohamed Ould Ndah qui a posé au président de la République une
  • question relative à la formation professionnelle en Mauritanie s’est
  • distingué par une excellente intervention valorisant la généralisation des
  • bourses pour les étudiants de la faculté de médecine et une augmentation des
  • bourses pour tous les étudiants boursiers.
  • ****************
  • Les intervenants parmi l’assistance à Nouakchott ont évoqué plusieurs
  • thèmes. Un retraité militaire, Abdallahi Ould Hamoud a centré sa question
  • sur la sécurité et la solidarité citoyenne. Un jeune agriculteur, inséré
  • récemment par l’Etat parmi les diplômés chômeurs à M’Pourié (Rosso),
  • Mohamed Lemine Ould Mahmoud, a axé sa question sur l’auto-emploi des
  • jeunes tout comme la jeune femme pilote à Mauritania Airlines International
  • Maïmouna Mint Mohamed M’Bareck. La maire d’El Mina a évoqué le problème des
  • ordures ménagères au niveau de sa commune. L’universitaire Mohamed El
  • Mokhtar Ould Sidi Mohamed, honoré comme la grande majorité des mauritaniens
  • par les récents succès diplomatiques du président Aziz qui a eu à présider
  • pour tout un continent deux panels de Chefs d’Etats (Côte d’Ivoire, Libye),
  • a concentré sa question sur la diplomatie et la place de la Mauritanie dans
  • le monde.
  • Le jeune maire de la commune rurale d’Inal, Ould Brahim a posé le problème
  • de la jeunesse et du renouvellement de la classe politique. Le jeune homme
  • d’affaires, Mohamed Ould Khaled a posé au président de la République les
  • doléances du patronat en axant le thème de sa question sur l’économie, les
  • infrastructures et l’entreprenariat.
  • **********
  • La Première Dame de Mauritanie, Tekber Mint Melaïnine Ould Nour, a tenu à
  • assister, avec le public invité, au talk-show de son mari. Mais une autre
  • supportrice de qualité a fait l’effort de rester éveiller au moins une heure
  • tardive pour voir papa dans ses œuvres. Il s’agit de la toute petite enfant
  • du Président (2 ans et quelques jours). Elle était accompagnée de sa nurse
  • philippine.
  • ************
  • Plusieurs téléspectateurs ont pu interviewer le président de la République
  • Mohamed Ould Abdel Aziz par téléphone de Mauritanie et de l’Etranger .En
  • plus des questions par vidéoconférence de plusieurs citoyens d’Atar et de
  • Néma.
  • ************
  • Après avoir posé une question au président de la République relative aux
  • artisans, Mohamed Vall Ould Boumber, président de la chambre des métiers a
  • été longuement applaudi par Cheikh Sid’Ahmed Ould Baba, ancien président de
  • l’Assemblée nationale et président du parti l’Union du Centre Démocratique
  • (UCD). Allez savoir pourquoi.
  • **********
  • Quatre personnes pouvaient bien sourire à la suite du succès de cette
  • rencontre directe du président de la République, Mohamed Ould Abdel Aziz
  • avec le peuple : le directeur de cabinet du président de la République,
  • Isselkou Ould Ahmed Izid Bih, le ministre de la communication, Hamdi Ould
  • Mahjoub, le chargé de mission à la Présidence, Abderrahmane Sissako et le
  • directeur de la communication de l’ANAIR, Mohamed Ould El Kory.
  • ************
  • Ce sont les journalistes et les citoyens qui ont choisi les thèmes. Ceux
  • qui ont eu le micro baladeur, comme par exemple l’homme d’affaires, Houmeya
  • Ould Tangi, ont témoigné et posé des questions sur leurs problèmes au
  • quotidien.
  • ***********************
  • La spontanéité et la surprise étaient au rendez-vous de l’émission
  • présidentielle. Le sourd-muet, qui a posé une question au président de la
  • République, aidé en cela par sa sœur qui faisait la traduction des signes, a
  • formulé des revendications justes et précises. Emu, le président Aziz a
  • immédiatement répondu en assurant que désormais la Télévision de Mauritanie
  • va présenter des journaux télévisés doublés au profit des malentendants.
  • Mauritanie 24